Les défis de la jeune génération chrétienne (Partie 2)






Il y a quelques jours j'ai partagé la première partie de cet article du même titre. Dans le précédent article, "Les défis de la jeune génération chrétienne (partie 1)", j'expliquais combien c'était difficile pour notre jeune génération chrétienne de s'identifier en tant qu'enfant de Dieu, de prendre position pour Christ. J'ai également mentionné le fait que nos jeunes aspirent entre autres à la communion fraternelle au sein de nos assemblées. Après m'être entretenue avec quelques uns d'entre eux, ils m'ont partagé ce qui, selon eux, pourrait également constituer un obstacle à leur marche avec le Seigneur, à leur croissance sur le plan spirituel, personnel. Nous allons le découvrir dans cette deuxième partie.
  • Être bien entourés, encadrés au quotidien
Comme je le mentionnais à la fin de l'autre article, les jeunes ont pour habitude de se réunir, de se rassembler en temps normal, de faire des activités les uns avec les autres. C'est vital pour eux et essentiel pour leur construction, leur bien-être. Mais par-dessus tout, ils sont à un âge où ils ont besoin d'être accompagnés, encadrés dans leur quotidien, et notamment dans leur marche avec le Seigneur au sein de leurs assemblées respectives. En effet, ils sont en pleine transition entre l'enfance et l'âge adulte; ils ne sont certes plus dans la petite enfance, mais sont adolescents ou jeunes adultes, des adultes en devenir. Comme je l'avais écrit dans la première partie, ils ont besoin de prendre position en tant qu'enfants de Dieu, et surtout de trouver leur identité en Christ. Ils ont des interrogations sur leur existence, leur foi, mais également sur tout ce qu'ils vivent au quotidien, à l'école, dans leurs différentes relations. S'ils n'ont pas de réponses à leurs questions, ils auront le réflexe d'aller les chercher sur différents canaux dont internet. Raison pour laquelle, nous ne devons pas mépriser notre jeunesse, mais à contrario prendre soin d'elle. Nous ne devons pas voir ces jeunes uniquement comme des accompagnants de leurs parents, mais également comme des âmes, des êtres en pleine évolution et devons mettre en place des structures afin qu'ils puissent acquérir davantage de connaissances, grandir dans leur foi, s'épanouir, devenir matures et autonomes dans leur relation avec Dieu. Leur développement personnel dépend de leur relation avec Dieu, leur attachement et intimité avec Lui. Rappelons-nous de ce que Matthieu 6:33 nous dit: "Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus". Pour les assister pas à pas, de nombreuses assemblées ont formé et habilité des moniteurs afin de les encadrer: Leur enseigner la Parole, les aider à La méditer, aborder des sujets de société dits "sensibles" (sexe, alcool, drogue, etc...). Il est important de les connecter dès leur jeune âge à leur Créateur, aux Saintes Écritures afin qu'ils créent leur propre routine, que cela devienne un style de vie qu'ils développent au fil des jours, des années. Que nous dit cet autre verset dans Ecclésiaste 12:21:"Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s'approchent où tu diras: Je n'y prends point de plaisir"; Un accompagnement et un suivi sont donc nécessaires afin que ces jeunes se construisent et affrontent les différentes périodes et difficultés de la vie. Comme je le mentionnais plus haut, les responsables réunissent donc ces jeunes au sein de l'église mais également en dehors, autour d'activités divertissantes qu'ils leur organisent.
  • Pouvoir faire des activités plus ludiques comme les autres jeunes

Évidemment, les jeunes doivent connaître la Parole, être enseignés. Comme je l'ai évoqué dans la première partie: "Les défis de la jeune génération chrétienne (partie 1)", la jeune génération a pris cette habitude de suivre sa famille à l'église sans comprendre réellement le but de sa démarche, le sens du mot "chrétien", et sans avoir construit sa propre relation avec Dieu. D'où l'importance d'être accompagné, d'avoir même un suivi personnalisé au sein et en dehors de l'église. Toutefois, il est essentiel pour les jeunes d'avoir des activités communes, pas nécessairement "spirituelles" ou "religieuses". Il ne faut pas oublier que nos jeunes sont certes des enfants de Dieu mais ils sont également des jeunes comme les autres, avec des besoins, des attentes, auxquels nous devons être en mesure de répondre. C'est important qu'ils aient des loisirs qui leur soient propres, à l'image des autres jeunes de leur âge, lesquels leur permettent de passer du temps ensemble, tels que les sports d'équipe, le cinéma, la piscine, le bowling, les sorties en plage pour ne citer qu'elles. Ils ont besoin de se voir dans un cadre différent des lieux de culte, de rassemblement. Nous ne devons pas les isoler entre les 4 murs de nos assemblées, mais les aider à s'ouvrir davantage au monde extérieur. Vous me direz qu'il est écrit dans Romains 12:2 de ne pas "nous conformer au siècle présent", et dans 1 Corinthiens 10:23 que "tout est permis, mais tout n'est pas utile; tout est permis, mais tout n'édifie pas", raison pour laquelle nous devons les sensibiliser (à la lumière de la Parole) sur ce qu'ils peuvent faire ou non en tant qu'enfants de Dieu. Par contre il ne faut ni les priver, ni les couper de l'extérieur. En tant qu'adultes, nous aimons sortir un peu de "notre" contexte religieux, nous adonner à des passions diverses ou passe-temps variés, aller au restaurant, faire du shopping pour certains; il est donc normal que nos enfants ou les jeunes de nos assemblées éprouvent également le besoin de faire des sorties de groupe, de se retrouver entre eux. Cela va leur permettre d'apprendre à mieux se connaître et même de tisser des liens avec d'autres. Souvenons-nous que ne sommes pas de ce monde mais nous vivons dans ce monde. Nous devons développer notre patience avec nos jeunes, prendre le temps de leur expliquer toute chose, de les écouter sans les juger.

  • Ne pas se sentir jugés mais écoutés 
Que nous dit la Bible concernant le jugement?"Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil?", Matthieu 7:3, mais également:"Ne nous jugeons donc plus les uns les autres, mais veillez plutôt à ne pas placer d’obstacle ou de piège devant votre frère", Romains 14:13. En effet, la Bible nous met en garde contre le jugement. Nous avons tendance en tant qu'êtres humains, à évaluer, estimer une personne à son apparence, à sa façon de s'exprimer, de se comporter ou son statut social, contrairement à notre Dieu: "L'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au coeur", 1 Samuel 16:7. La jeune génération est en permanence sous les feux des projecteurs. En effet, ils sont constamment en compétition, jugés sur leur niveau scolaire, sur leur physique, leur manière de s'habiller et bien plus comme je le mentionnais, dans leur environnement scolaire, dans leur entourage en général, sans parler des réseaux sociaux . En dehors de leur cocon familial, l'église est censée être un refuge pour eux, un endroit où ils doivent pouvoir trouver paix, bien-être, sécurité, réconfort, communion fraternelle, partage, etc... Et notre jeune génération attend énormément de son assemblée, non seulement de son pasteur, des autres responsables mais également des autres membres de l'église. Bien entendu, leurs premiers référents ne sont pas les pasteurs mais leurs parents qui doivent être de bons témoignages. J'en parle dans l'article suivant: "Comment être une source d'épanouissement pour nos enfants". Les jeunes veulent au plus profond d'eux-mêmes se sentir aimés, désirés, écoutés et non jugés. Ils sont vifs, curieux, spontanés, authentiques, zélés, et ont soif d'apprendre, de découvrir, de donner et de recevoir, etc... Nous ne devons pas être des freins à leur évolution mais des" facilitateurs" dans leur parcours de foi, si je peux m'exprimer ainsi, des accélérateurs vers leur destinée, leur appel . Ils regorgent d'idées, et sont souvent plus disposés et disponibles à s'engager dans l'église. Toutefois, ils n'aiment pas agir sous la contrainte mais aiment prendre plaisir à faire les choses et en toute liberté.
  • Ne pas se sentir oppressés, contraints à faire les choses
Aucun être humain n'aime agir sous la contrainte. Il risque au fil du temps de ressentir de la frustration, de développer un mal être, une grande insatisfaction. Que nous dit la Bible? "C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis", Galates 5:1. En effet, Christ nous affranchi à la croix. Et ce n'est pas Sa volonté que nous nous sentions à nouveau "prisonniers" de quoi que ce soit; malheureusement comme me l'ont dit certains jeunes, c'est l'état dans lequel certains se sont sentis au sein de leur assemblée. Ils n'avaient pas l'impression de pouvoir opérer de façon naturelle .Ils avaient cette sensation de ne pas avoir leur mot à dire, et surtout d'étouffer. Ce qui est triste lorsqu'on sait que ces jeunes ont un potentiel énorme et pourrait être bénéfiques à leur assemblée à plusieurs niveaux. Nous avons trop souvent tendance à les prendre pour acquis et ne mesurons pas cette grâce de les compter parmi nous alors que d'autres jeunes se sont détournés de Dieu et ont choisi des voies de destruction. Il serait préférable que nous puissions agir différemment envers eux si nous ne voulons pas les perdre non plus. Que nous dit à nouveau la Bible? "vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira", Jean 8:32. Apprenons à collaborer avec ces jeunes, à ne pas les exploiter ou leur imposer quoi que ce soit. Dans le service, tout le monde a son rôle à jouer. Prenons le temps de les observer, de parler avec eux de leurs centres d'intérêt et de leur demander dans quel département ils souhaiterait apporter leur aide. Ils ne sont pas uniquement des chiffres, ou des sièges à combler; leurs avis doivent être pris en considération si nous voulons qu'ils soient heureux et contribuent au bien-être de l'église. Par ailleurs cette jeune génération aime la simplicité, l'authenticité, la transparence.
  • Transparence dans nos assemblées
"Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres", 1 Thessaloniciens 5:5. En tant qu'enfant de Dieu, nous ne sommes plus dans les ténèbres mais marchons dans la lumière et devons faire preuve de clarté, de transparence. Et si il y a bien un reproche que la jeune génération a à nous faire, c'est justement de manquer de transparence, c'est de ne pas être en phase avec ce que nous prêchons. Jésus est "le chemin, la vérité et la vie", Jean 14:6. Nous tendons tous à ressembler au Christ mais peinons à être vrais comme Lui, non seulement dans notre marche avec Lui mais également dans nos rapports avec les autres, notamment avec nos jeunes. Et pourtant c'est la volonté de Dieu que nous soyons des êtres de lumière dans tout ce que nous faisons. Par exemple en ce qui concerne le budget de l'église, les dépenses courantes, etc... En effet, cela intéresse même nos plus jeunes. Ils sont en âge et en droit de connaître le fonctionnement de l'église dans laquelle ils vont, ainsi que tout ce qui est lié à la vie de celle-ci. "Je n’ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité", 3 Jean 1:4. Il est important de privilégier la clarté, que tout le monde soit sur un même piédestal en ce qui concerne l'église. Nous ne devons rien nous cacher les uns aux autres. Car cela risque de créer de la division au sein du corps de Christ, de l'incompréhension, de la colère, de la frustration et un manque de confiance vis-à-vis de nos autorités. Et chez un jeune cela peut le pousser à se remettre totalement en question, à douter de son appartenance à cette assemblée, de sa position au sein de celle-ci et en Christ, de sa foi, etc... 

Comme vous avez pu le constater, il y a plusieurs éléments qui peuvent constituer un challenge pour notre jeune génération chrétienne. J'aimerais conclure en te rappelant à toi jeune homme, à toi jeune fille qui me lis que tu n'es pas seul(e) dans ce beau parcours que tu as choisi, celui de la foi en Christ. Ma prière est que tu t'enracines davantage en Lui, et que tu expérimentes Son amour, Sa joie, Sa paix, Sa bienveillance, Ses compassions et bien plus; que tu puisses t'épanouir et être une source de bénédiction. Je te laisse ces 2 derniers versets:
"Que personne ne méprise ta jeunesse ! Sois pour les croyants un modèle en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté",1 Timothée 4:12. "Fuis les passions de la jeunesse et recherche la justice, la foi, l'amour, la paix avec ceux qui font appel au Seigneur d'un cœur pur", 2 Timothée 2:22.

Sois béni(e).

Commentaires

Articles les plus consultés