Comment être une source d'épanouissement pour nos enfants?

Nous les avons tellement désirés, dans nos prières les plus secrètes, nous avons tant soupiré, aspiré à les voir enfin naître, les accueillir, les aimer, les (sur)protéger, les conseiller, les guider, les accompagner dans leur parcours de vie.



Ces enfants, ce don immérité, la prunelle de nos yeux, ce cadeau de Dieu, un trésor d'une valeur inestimable. Ces petits êtres irremplaçables que nous aimons de tout notre coeur, sont une valeur sûre, pour lesquels nous serions prêts à tout: Gravir des montagnes, tant nous voulons les voir s'épanouir, être heureux. Leur bonheur, c'est tout ce que nous souhaitons, mais à quel prix? Comment leur en faire bénéficier? Par quels moyens? Comment réussir à leur témoigner de l'amour, à leur apporter du réconfort, de la sécurité, à leur inculquer des valeurs et en même temps leur fixer des limites?

  • Leur démontrer notre amour en nous investissant davantage

Notre relation avec nos enfants nous demande beaucoup d'investissement. Nous devons prendre conscience qu'être parents, n'est pas un acquis. Il ne suffit pas juste de mettre un enfant au monde, de le nourrir, le vêtir, le combler de cadeaux; nous devons faire tout notre possible pour être à leurs côtés à chaque étape de leur vie, les assister dans toutes leurs entreprises. On entend souvent dire que c'est inné d'être parents; Oui, nous avons certainement des aptitudes, des prédispositions à être parents  mais lorsque nous le devenons, nous ne devons pas nous reposer sur nos acquis mais au contraire, chercher à nous améliorer un peu plus chaque jour afin de pouvoir donner le meilleur de nous-mêmes à nos enfants; La Bible nous dit que "L’héritage que l’Eternel donne, ce sont des fils; les enfants sont une récompense". Psaumes 127:3 (SG21). Nous devons réaliser que nous sommes en classe d'apprentissage et devons nous adapter aux circonstances qui se présentent à nous.
Il est essentiel de prendre le temps de réfléchir avant de s'engager, notamment de se marier; il en est de même pour toute personne qui aspire à être parent. Elle devrait se demander si elle est suffisamment mature pour pouvoir élever un enfant, en prendre soin pendant une période de sa vie. Prendre soin, comme je le disais ne signifie pas uniquement leur apporter le confort sur le plan matériel mais faire réellement partie de leur vie, connaître et partager leurs attentes, leurs besoins, leur rêves. Prendre part de façon sincère à tout ce qui les intéresse, à ce à quoi ils aspirent.

En effet, leurs préoccupations deviennent les nôtres, car après Dieu, après notre conjoint, ils deviennent notre priorité.

  • Faire des concessions, se détacher de soi, de sa personnalité

En tant que parents, nous serons amenés à faire des concessions. Lorsque nous sommes plus jeunes, nous développons une personnalité et des traits de caractères qui peuvent parfois être nocifs, lesquels n'ont pas été corrigés dans notre enfance. Malheureusement une fois devenus parents, nous laissons ces aspects de notre personnalité transparaître et influencer de façon négative nos enfants.

C'est une des raisons pour lesquelles il nous est souvent recommandé de nous remettre en question, de faire une introspection, prendre le temps de prier et corriger certaines caractéristiques bien avant de nous marier et d'avoir des enfants. Cela peut prendre du temps mais cela est nécessaire car si ce n'est pas fait, ça peut avoir des répercussions nocives sur nos enfants. "Observe celui qui est intègre, et regarde celui qui est droit; Car il y a une postérité pour l'homme de paix."Psaumes 37:37 (LSG)

Nous devons passer du temps dans la prière si nous désirons nous améliorer et nous en remettre à notre notre Seigneur Jésus : "Il fait la plaie, et il la bande; Il blesse, et sa main guérit."Job 5:18 (LSG).
Nous ne pouvons transmettre que ce que nous avons; n'oublions pas que si nous voulons être des modèles pour nos enfants nous devons commencer par faire un travail sur nous-mêmes.

Durant ce parcours, nous  allons apprendre à nous oublier, étape par étape, à faire des concessions afin de pouvoir apporter à nos enfants l'éducation la plus adaptée.

Nous ne devons pas écraser leur personnalité mais veiller à  les observer, discerner réellement leurs attentes et y répondre.

C’est plus facile à dire qu'à mettre en pratique, mais ce n'est pas impossible. Bien entendu, il s'agit d'habitudes à mettre en place avec nos enfants dès leur jeune âge et à développer au fur et à mesure et lesquels vont porter du fruit au cours des années.

"Donne à un enfant de bonnes habitudes dès ses premières années. Il les gardera même dans sa vieillesse"(PDV2017) .Rappelons-nous, nous sommes en période de formation.
Au cours de ces dernières années passées aux côtés de nos enfants, nous avons pu nous rendre compte que le meilleur canal pour arriver à avoir une relation saine avec nos enfants, restait et reste la communication; En effet, nous avons pu la mettre en place au sein de notre foyer, nous avons appris à la développer petit à petit et à la mettre en pratique dans l'éducation de nos enfants.

  • Communiquer de façon régulière avec eux, pour améliorer notre relation

Si il est souvent difficile d'établir le dialogue avec notre conjoint, je peux vous affirmer que ce n'est pas plus aisé avec les enfants. Mais comme je le disais, ça n'est pas impossible. Nous devons juste garder en tête que notre enfant  est un être humain comme nous et qu'à notre image, il aime qu'on lui accorde du temps, qu'on prenne le temps d'échanger avec lui, l'écouter, connaître son avis, mais également qu'on lui pose des questions sur lui-même, sur ce qu'il aime, etc. Nous aimons tous, qu'une personne que nous affectionnons, en particulier issue de notre entourage,  prenne de nos nouvelles, nous demande comment s'est passé notre journée de travail, quelles difficultés nous avons pu rencontrer, etc. Il en est de même pour notre progéniture. Nous devons prendre le temps de parler avec eux. La Parole nous exhorte dans ce sens:"Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère", Jacques 1:19 (LSG). N'oublions pas que nous ne  sommes que des intermédiaires sur terre, entre nos enfants et notre Seigneur; nous devons les élever selon Sa Parole qui a pour but, de nous éduquer nous-mêmes, de nous inspirer, nous édifier. Oui "toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice", 2 Timothée 3:16 (LSG). Nous ne pouvons le faire sans la direction du Saint-Esprit (Galates 5:25, LSG). 

La communication est nécessaire notamment pour les enfants qui sont introvertis et qui n'arrivent pas à s'exprimer ouvertement. Cela nous permet notamment de déceler une difficulté face à laquelle notre enfant peut faire face, d'en discuter avec lui et de la résoudre.

Bien évidemment, nous ne faisons pas uniquement la conversation avec nos enfants en cas de problèmes mais à tout moment, au cours de moments de détente par exemple (télévision, repas, loisirs collectifs).

  • Privilégier des moments de qualité avec eux

Plusieurs parents travaillent de façon acharnée, avec des horaires impossibles, souvent décalés dans le but de gagner un maximum d'argent afin de pourvoir aux besoins de leurs familles. Malheureusement, ça ne leur laisse que très peu de temps à consacrer à leur famille, plus spécifiquement à leurs enfants; en effet, nous avons pour la plupart cette peur de ne pas satisfaire nos familles et nous croyons que travailler de manière excessive, passer la majeure partie de notre temps sur les routes dans les embouteillages ou dans les transports en commun, va nous aider à combler un manque et en particulier notre absence. Malheureusement,  ça ne nous permettra pas de passer du temps avec nos enfants, mais ça nous éloignera d'eux. Raison pour laquelle nous devons leur dégager quelques heures pour passer avec eux des moments de qualité. Chaque seconde passée dans leur présence est précieuse. Dans le verset suivant la Parole nous enseigne à nouveau:"Si quelqu'un ne prend pas soin des siens, et en particulier des membres de sa famille proche, il a renié la foi et il est pire qu'un non-croyant".1 Timothée 5:8 (SG21); "Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite? N'a-t-elle pas compassion du fils qui est sorti de son ventre?", Esaïe 49:15 (LSG)

Nos enfants nous ont été confiés par Dieu, et tel qu'Il prend soin de nous, nous devons en prendre soin, veiller au moindre de leurs besoins et ne pas être une source de déception, de contrariété mais de bonheur, d'épanouissement.

Les parents ne doivent pas irriter leurs enfants mais comme le dit la Parole: "Mais nourrissez-les sous la discipline, et en leur donnant les instructions du Seigneur", Ephésiens 6:4 (Martin)

Nous devons certes nous montrer à l'écoute de nos enfants, exercer de la patience à leur égard, faire preuve de tolérance mais en tant qu'autorités nous ne devons pas non plus être trop permissifs.

  • Être ouverts d'esprit mais pas trop permissifs

"Toute correction, il est vrai, ne semble pas être au premier abord un sujet de joie, mais un sujet de tristesse ; plus tard, toutefois, elle procure à ceux qu’elle a formés un fruit de paix, la justice." Hébreux 12:11 (NBS)

En tant que parents, notre rôle est d'aimer nos enfants, de prendre soin d'eux sur tous les plans mais également de leur inculquer certaines valeurs qui vont leur permettre de se construire et dans le futur d'être des personnes complètes; et en tant qu'enfants de Dieu, nous nous appuyons sur la Parole pour les éduquer. La Bible nous affirme justement que toute réprimande que nous pourrons faire à nos enfants ne pourront leur être que bénéfiques; en effet nous pouvons nous montrer complices avec eux mais nous ne devons pas oublier que nous faisons figures d'autorité et que nous devons nous montrer à la fois souples mais également fermes quand il le faut pour leur éviter d'emprunter une voie de destruction.

Nous devons pouvoir les reprendre, les corriger et les ramener sur le droit chemin toutes les fois que c'est nécessaire.

Il est vrai qu'en tant que parents, ce n'est pas toujours facile de trouver le bon équilibre.

 Nous connaissons tous cet autre verset qui nous enseigne à nouveau: "Eduque l'enfant d’après la voie qu'il doit suivre! Même quand il sera vieux, il ne s'en écartera pas."Proverbes 22:6 (LSG).

Nous ne devons pas nous relâcher mais tenir fermes, persévérer si nous voulons voir nos enfants grandir de façon équilibrée et leur éviter de suivre un chemin qui soit destructeur, mais bien au contraire une voie qui nous enchante, et qui réjouisse surtout notre Seigneur. 

 "Je n’ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité." 3 Jean 1:4 (LSG)

Je peux résumer en affirmant que: En tant que parents, nous faisons tout notre possible pour être agréables à nos enfants, mais dans notre quête de leur faire plaisir nous pouvons faillir à notre mission, à notre rôle de parents; nous ne sommes pas parfaits et ne devons pas chercher à l'être mais nous devons les assister du mieux que nous pouvons et  avec l'aide du Saint-Esprit afin qu'ils ne se détournent pas du chemin que Dieu a tracé pour eux et qu'à l'image de notre Seigneur Jésus ils grandissent en sagesse, en stature et en grâce. 

Que ça soit notre partage à tous; que Dieu vous bénisse!!!

 

 

Commentaires

Articles les plus consultés